Un certain regard ...

Un certain regard   ...

211215 Propos sur l’art contemporain

211215 Propos sur  l’art contemporain

 

Lire pour mieux s'éclairer :    //www.kernews.com/lart-contemporain-une-imposture-mondiale-un-monopole-francais/2718/

 

 

Suite à l’écoute de la vidéo dont ci-joint le lien ci-dessous j’ai eu envie d’écrire mon point de vue, il vaut ce qu’il vaut,  mais au moins le débat est ouvert.

https://www.youtube.com/watch?v=MazCnEDHkB8&feature=share

 

 

 

«CES GENS LA» et les « LE PSEUDO ARTISTE »  

L'article et la vidéo m'ont inspiré le texte ci-dessous.

 

 Eric-Emmanuel  Chmidt dit tout haut un courant de pensées qui est entrain de se faire entendre alors que jusque là tout se pensait mais n’osait se dire ;  certaines personnes le pensent depuis très longtemps et d’autres, «CES GENS LA» n'osent rien dire par peur de passer pour des ignares, ou parce-que ils ne savent même pas se faire leur propre opinion.    « CES GENS LA »  s'extasient devant les soi-disant  « œuvres d'art », devant des artistes qui n’en sont pas, sans rien comprendre de ce qu’ils font, mais ils font comme les moutons et   suivent le groupe. On  dit à «CES GENS LA»  que cet artiste est formidable et ils y vont. Ils payent pour voir des taches, des fils qui pendent, des pots de confiture attachés à une toile éventrée, des ordures exposés, des gens qui se mettent en spectacle, des gens qui ne savent ni dessiner, ni peindre, ni tenir un crayon et pire ni être acteur de leur œuvre, qui font faire à des artisans, des artistes eux,  de l’ombre.  Je pourrais citer des noms mais bon à vous de les découvrir !!!

 

 Nous sommes  dans une société ou  des « moutons »  admirent des « pseudo-artistes ».

 Etre artiste est un métier, une vocation, une formation, une recherche, du travail, une évolution, une implication, un engagement, ce n’est pas un spectacle comme ça l’est devenu maintenant, qui a besoin  du verbe pour se justifier !!! On est passé d’un métier d’artiste à un  spectacle de bonimenteur. Et plus vous ête « timbré », marginal, drogué, fou, asocial, riche, faignant,  incapable, inculte, plus vous avez des chances de vous faire reconnaître en tant qu’artiste !!

 

« CES GENS LA » qui vont voir  tout ce qu’on leur présente, il suffit d’aller à la FIAC, et ils y vont de bon cœur,  ne connaissent même pas l’histoire de l’art,  ni la technique picturale, ils ne savent pas reconnaître une huile, d’une tempéra, d’une aquarelle, d’un pastel, etc....  Les galeristes, l’ETAT et ses administrations culturelles,  aussi sont là pour leur faire accepter n’importe quoi !!

 « CES GENS LA » acceptent tout ce qu’un leur dit et admirent n’importe quoi. Ils sont heureux de parler des artistes visuels qu’ils ont découvert, et surtout pas des artistes peintre car c’est ringard et ça ne veut plus rien dire. Non surtout pas, non, «CES GENS LA»  préfèrent  les  « artistes tout cour » et mieux encore, ceux qui font des performances, choquent, font  du nouveau en mélangeant les genres, pas le beau,  surtout pas, pas  la qualité, surtout pas, il faut être contemporain et surprendre!!!! Pas besoin non plus de créer il suffit désormais de « copier-coller » un autre artiste, ou plusieurs en les mélangeant  et  c’est bon.

 « CES GENS LA » sont  persuadés que les grands artistes sont ceux  qui ont une « cour » avec eux,  autour d’eux,  des gens  riches, connus dans le monde de l’art, de la politique, du cinéma,  de la TV.  « On » parle d’eux,  donc ce sont les meilleurs. Ils sont dans les musées dont ce sont les meilleurs. Ils sont dans les galeries prestigieuses de la rue de Seine à Paris, donc ce sont les meilleurs.  Ils vont les voir, font des listes d’attentes interminables, sous la pluie, même de nuit (si si ça existe !! )  pour les admirer. Ils payent pour cela, ca ne rapporte pas à l’artiste mais cela ce  n’est pas important. Il y en a qui s’en mette plein les poches grâce à ça, ils font venir  « CES GENS LA » à grand coup de pub, ils font tout pour que la tirelire se remplisse quitte à présenter n’importe quoi puisque   « CES GENS LA » gobent n’importe quoi.

 

 «CES GENS LA» se montrent aux expositions,  parce que ça fait bien, parce qu'ils applaudissent un discours, toujours le même qui honore l’artiste sans  expliquer son travail. Et puis il y a  le maire ou son représentant (qui n’oublie pas de se faire photographier pour être dans le journal, et qui s’en va après la photo), le directeur de la galerie qui espère vendre , vendre, vendre, ( bon d’accord il a déjà rempli sa caisse en faisant payer son local à l’artiste, en espérant prélever 50% sur ses ventes et en lui faisant payer le vernissage), il y a  le journaliste qui va demander à l‘artiste de faire les photos et de lui faire un topo pour son article  (d’où il ne changera pas une seule phrase mais où il ajoutera son nom de journaliste), il y a  le copain du coin qui va faire les photos ( qui se prend pour un photographe et espère trouver des contrats), il y a  l’historien d’art, parfois faux si, si, j’ai déjà vu cela,  mais il est là qui fera un article aussi sur le net ou si il peut dans le journal des  galeries  !!!  

 

 «CES GENS LA» admirent l’artiste dont ils ne connaissent pas le travail. Ils sont à tous les vernissages. Ils se montrent, se photographient si possible avec l’artiste, se promènent  la bouche pleine, une  coupe de champagne à la main en quête d’une personne intéressante. Ils n’y vont pas pour connaître l’artiste ou pour savoir ce qu’il fait, et surtout pas pour acheter, mais bien pour passer une bonne soirée, rencontrer des gens, draguer, ne pas rester seul, parler de l’art sous forme très générale,  parce que à la maison ils s’ennuient à mourir et puis il faut faire comme tout le monde.

«CES GENS LA» font le marché de l’art et l’histoire de l’art, dupe de ce qu’on leur présente et de ce qu’on leur fait avaler, fier d’être participant, d’être dans le coup, d’avoir pu se montrer. Et puis il faut dire que, avoir été à l’expo, ça c’est super génial  !!!

 

  « LE PSEUDO ARTISTE »  lui, je parle de celui qui profite du système,  qui n’a jamais touché un pinceau, qui n’a aucune formation artistique,  mais qui du jour au lendemain se fait artiste parce que après tout se dit ‘il « pourquoi pas moi » ( j’en connais !!).  Il ne sait  rien de la peinture,  ni les bases, ni les techniques,  ni pourquoi il peint,  sinon qu’il est un « artiste », ça fait bien.  En plus il se dit autodidacte, parce que c’est mieux maintenant d’être autodidacte que de dire que vous avez fait des études artistiques !!  Et le pire de tous c’est celui qui vous dit  « moi je fais de l’abstrait parce que je n’aime pas le figuratif ».  Celui là ne lui demandez même pas de vous dessiner un œuf !!!

  « LE PSEUDO ARTISTE » a plusieurs cordes à son arc.  Il est remplie de fric, peut se payer une galerie, connaît du monde, fait des courbettes à un tel qui peut l’aider, à un autre qui peut lui faire de la pub et le tour est joué, il devient un artiste reconnu à coup de pub  et de vernissage bien arrosé. Il faut qu’il sache manier le verbe et le geste. Il a un sourire 18 carats. Il doit avoir une âme de comédien et donc parler beaucoup pour expliquer ce que l’œuvre est incapable de montrer d’elle-même. Il  fait des sourires, parle de sa créativité, et surtout explique que ce qu’il fait  est secret au cas où quelqu’un voudrait le copier.

 

« LE PSEUDO ARTISTE »  peut aussi sortir de la rue, être un pauvre drogué, un fou, un illuminé, un marginal, un dépravé,  l’amant d’un député ( si si ça excite je vous jure !!). Il ne sait pas encore qu’il est artiste mais une personne va se charger de lui prouver  surtout s’il lui reste peu de temps à vivre, ce qui va faire le bonheur de cette personne, en l’occurrence, un MECENE ou un GALERISTE !!!

  

Soit « LE PSEUDO ARTISTE »  s’est saigné pour exposer et il accepte pour tenter de percer, que la galerie  lui prenne tout son fric pour l’accrochage et le vernissage en sachant très bien qu’il ne vendra pas une de ses œuvres. Il tente le tout pour le tout.  Ce n’est pas gagné d’avance pour lui !!!

 

 Soit « LE PSEUDO ARTISTE »   est un  artiste « infiltré »  par  «l' argent » ou par des relations,  qui connait le « beau monde » ou les gens à fric;  il compte sur les relations et ça peut marcher, il a plus de chance que les autres.

 

Mais, heureusement, je connais plein d’artistes plein de talent et de gens qui les reconnaissent dans  le silence de leurs ateliers. Des artistes qui connaissent leur métier, qui bossent bien, car être peintre ce n’est pas jouer dans une cours de récréation, c’est un état d’esprit, c’est une formation, c’est un métier, c’est une vocation,  c’est un besoin.

 un jeu de récréation, c'est un long apprentissage, c'est un  engagement, c'est une recherche et un besoin; c'est ce qu'on appelait avant,  une vocation, un don, une passion .....

 

Et tous ces mots se sont les miens et peut être,  pas les vôtres, j’ouvre le débat !!! 

 

 



21/12/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres