Un certain regard ...

Un certain regard   ...

MA FORMATION ET MON PARCOURS ARTISTIQUE


Le MAP : mouvement d’art populaire en 1973

MÉMOIRE DE MA VIE ARTISTE (suite  16/02/2016)

 

 

 la cathedrale 1973.jpg        melancolie  1973.jpg

 

Le MAP : mouvement d’art populaire en  1973

 

 

Durant la dernière année passée au lycée du Mas de Tesse à Montpellier, je désirais  le samedi et le dimanche m’occuper à dessiner car  c'était la seule chose qui me passionnait. A Béziers il y avait le M.A.P, ( Mouvement d'art populaire) une association d’art dirigé par Henry Lauze, je me suis inscrite.

L’atelier, car ce n’était pas à proprement dit  des cours, avait pour objectifs de nous  apprendre à nous libérer du souci de faire un "beau  travail" et  un  "dessin juste" par l'observation, contrairement à l’école des beaux arts.  La  maîtrise des formes devait passer par la gestuelle. L’observation faisait place  à l’expression du ressentit et à l’interprétation. Un travail très difficile pour moi qui avait une bonne base en dessin et qui avait un souci énorme de bien représenter ce que je voyais. Cette année fut tout de même très riche en apprentissage car j’ai appris à voir autrement et à traduire l’essentiel de ce que je voyais.

 

J’ai commencé là un travail de « lignes à la gouache » qui durera au delà des séances du MAP. Ce travail était un mélange de figuratif et d’abstrait. L’association d’un motif figuratif avec des éléments purement abstraits  est revenue très souvent dans mon travail. Nous le verrons plus tard.

 

 Pour la première fois j’ai exposé mon travail dans une exposition collective du MAP. C’était très gratifiant pour moi, et tout ce que j’entreprenais dans le domaine de l’art m’apportait de la joie, mais surtout la certitude que je devais diriger mon avenir dans cette discipline !! Ou, comment ???  L’avenir le dira !!!

 

 

 

1ère exposition collective : septembre 1973… les éloges sur mon travail m’ont encouragée : 

 

expo beziers 1973 800.jpg

 


art populaire 500.jpg

 


art populaire valrs expo3 700.jpg

 


art populaire2 600.jpg

 


18/02/2016
0 Poster un commentaire

L’école des beaux arts de Béziers. De 1969 à 1970

L’école des beaux arts de Béziers. De 1969 à 1970

 

Pendant que je faisais mes études secondaires au Lycée  Paul Riquet de la 6ème à la 3ème,   je passais  mes jeudis et mes samedis matin aux beaux arts  de Béziers. L’enseignement était tout à fait différent du circuit scolaire. Il était basé sur la copie de plâtre et sur l’apprentissage  du dessin d’imagination, du dessin décoratif, de la peinture, et du modelage. Le professeur et directeur de l’école, était maître Martin Pierre Marull, peintre et graveur. Il avait été meilleur ouvrier de France en gravure   au 6ème concours dans les années 1939/1949, ce qui le prédisposé à nous enseigner le dessin de manière très technique  et très juste. L’observation des formes, des proportions et du volume était la base de son enseignement ; je garde de cette période un gout immodéré pour le dessin et les détails.

 

beaux arts (1).jpg  beaux arts (15).jpg    beaux arts (17).jpg

 

 

Les premiers dessins, copie de plâtre au fusain, je me demande si cette formation existe encore ! Elle permettait de développer un sens aigu de l’observation.  

 

beaux arts (12).jpg       beaux arts (20).jpg   

 

beaux arts (18).jpg     beaux arts (19).jpg

 

Ensuite après avoir maîtrisé le dessin à vue au fusain, on passait à la technique des crayons « conte » à double valeur (noir et blanc) sur papier couleur. Observation surtout des lumières et des ombres après avoir acquit celle des formes et des proportions au fusain.

 

 

beaux arts (13).jpg     beaux arts (14).jpg     beaux arts (21).jpg

 

 

*************************************************

 

 

Quelques  articles de journaux de l’époque !!!

 

beaux arts beziers.jpg    Image1.jpg


Photo de gauche :

 La petite brune à droite,  au sourire radieux, c’est moi !!!!

Photo de droite : 

Mon professeur, Maître Martin Pierre Marull. Un homme de talent et d’une humilité exemplaire.

Il avait été meilleur ouvrier de France en gravure, il avait reçu le grand prix d’honneur de Florence en gravure ,  il était lauréat des arts, sciences  et lettres de Paris  et chevalier de la légion d’honneur. En ces temps là ,les diplômes avait  beaucoup de valeur. 

 

 

*******************

 

 

Mes diplômes : gardés précieusement. A cette époque, les diplômes étaient un gage de compétence. De nos jours, je vous l’expliquerai plus tard, lorsque je parlerais de mes études en fac,  ce n’est plus la même chose. Mais c’est une autre histoire …….

 

Articles de journaux sur les résultats de l'école :

 

diplome beaux arts 1969 70.jpg      Image2.jpg

 

 

 

 

 

Et mes diplômes : 

1969


img416.jpg    
img417.jpg

 

  • 1969 : Médaille de vermeil 1er prix,   cours de décoration
  • 1969 : Médaille de vermeil 1er prix,   cours supérieur  de dessin

 

 

1970 :

P1110161.jpg   P1110162.jpg   P1110163.jpg

 

 

  • Médaille de vermeil (1970)        Cours supérieur de décoration
  • Prix d’excellence, 1er prix de dessin, peinture, décoration (1970)
  • Médaille de vermeil 1er prix  Cours supérieur de peinture (1970)

 

 

*************************************************

 


08/01/2016
0 Poster un commentaire

1970 à 1973, Etude secondaire en arts plasques à Montpellier

25/12/15

 

MEMOIRE DE MA VIE D’ARTISTE suite

 

 1970 / 1973   Suite de mon parcours artistique le lycée au mas de Tesse, à l’école des beaux arts de Béziers et au mouvement d’art populaire de Béziers

 Je vais faire trois paragraphes et expliquer pourquoi ces trois formations.

 

Lycée du Mas de Tesse : étude secondaire en vue de l’obtention du bac philo arts plastiques, classe A3 à l’époque

J’entre donc en 1970 au lycée du Mas de Tesse à Montpellier pour suivre la formation qui doit me mener au  bac philosophie arts plastiques  au bout des trois ans. Nous avions le programme des littéraires mais en plus trois heures de dessin et trois heures d’histoire de l’art pas semaine. Le recrutement était régional et sur les 5 régions  seulement 30 élèves avaient été acceptées. Béziers se situant à  74 km de Montpellier, je  suis pensionnaire. Je reviens chez mes parents que le week-end.  Conditions idéales pour bien travailler et passer son temps à dessiner aux heures creuses,   et le jeudi dans la classe de dessin à l’externat. Notre professeur nous avait donné (nous étions 7 copines internes)  un double des  clefs de la classe. Au lieu de sortir certiens dont moi,  passions notre journée à dessiner et peindre en toute liberté. J’apprends durant ces trois années dans cette  classe A3, les bases de la création et des techniques. Je touche à beaucoup de genres, (illustration, création, sculpture, dessin vue, imagination, interprétation, etc…). Je pratique toutes sortes de techniques (dessin, peinture, collage, encre, huile, acrylique, bande-dessinée, sculpture etc…) et bien sur à toutes sortes de matériaux.  L’enseignement etait très scolaire  et dense, mais il me convenait.

Les cours d’histoire de l’art pendant ces trois années  vont me faire connaître de l’antiquité à l’art contemporain une multitude de peintres et de mouvements artistiques, autant en peinture qu’en architecture.  Le bonheur !!!!

 J’avais pour professeur Madame Albarède, un professeur atypique, que je trouvais humaine et très compétente. J’ai eu une relation de confiance et de respect pour son savoir. J’étais pleine d’admiration et d’affection envers elle, ce qui m’a value, de me dépasser et de me  trouver une créativité débordante.

Je me souviens du 1er exercice que j’ai réalisé. Le professeur nous avait demandé de fabriquer   une  bande de papier de  32 cm de large et d’une longueur égale à celle de la classe (8 m environ de collage de papier format 32cm  de large). Il fallait  réaliser un dégradé partant d’une couleur primaire pour arriver en mélangeant les trois couleurs primaires progressivement,  à la couleur primaire du début et ce, en passant par toutes les couleurs possibles. Ce fut un travail de longue haleine mais  très formateur pour connaître le mélange des couleurs. Depuis, je rate très rarement la fabrication d’une couleur que je vois !!! Merci Mme Albarède !!

Il me reste des dessins de cette époque que j’ai gardés précieusement dans mes cartons à dessin. Ils ont la valeur que je leur donne, celle de mon travail, mes découvertes, de mon application et du bonheur d’apprendre. Mes résultats étaient pour moi une récompense mes surtout une reconnaissance de ma passion.

Je vous laisse découvrir ces dessins ainsi que mes résultats scolaires. Je les montre car beaucoup d’artites maintenant , deviennent des  artistes par «  l’opération du saint esprit ». Cela m’agace je le dis carément, car être artiste ce n’est pas pour moi une occupatiion comme une autre. C’est une chose que vous avez en vous, que vous découvrez, que vous developpez  et qui demande beaucoup d’étude et de travail pour se confirmer. C’ est mon point  de vue !!  

 

Au bout des ces trois années, j'obtiens mon baccalauréat philosophie  arts plastiques . Elle est pas belle la vie !!!!!

 

 

2eme A 1er semestre.jpg    2eme A 2er semestre 1971.jpg

 

 

 

1ere A3 1 t.jpg   1ere A3 2t.jpg

 

 

bacalaureat.jpg




Les dessins réalisés à cette époque

 

 

Quelques feuilles de croquis qui traînent dans mes cartons :

 

croquis 1.jpg   croquis 2.jpg


croquis 3.jpg     croquis 4.jpg

 

 

 Et quelques exercices réalisaient durant ces  trois ans : 

 

Sujet : Imaginer un insecte


1972 500.jpg




Sujet : Copie d'un plâtre

 

DSC00160500.jpg

 

Sujet : Collage avec des feuilles de magazine d'après photo

 

collage 500.jpg

 

 

Sujet : deux versions d'une même nature morte d'imagination

 

DSC00194 500.jpg     nm 1972 500.jpg   

 

 

Sujet : Exprimez le mouvement 'deux versions)

 

mouvement 500.jpg  danseu.jpg

 

Sujet : La rue

 

rue 500.jpg

 

Sujet : croquis d'un projet de sculpture, que j'ai réalisé en plâtre mais que je n'ai plus

 

sculpture  500.jpg

 

Et voilà c'est tout ce qu'il me reste  comme dessins, en trois ans nous en avons fait beaucoup plus . Par contre j'ai  un petit croquis que ma soeur a fait de notre professeur Mme Albarère ( ma, soeur jumelle suivait les mêmes études que moi ) C'est tout ce que j'ai de ce merveilleux professeur.

 

DSC00143.jpg

 


26/12/2015
0 Poster un commentaire

COLLEGE PAUL RIQUET

 

06/11/2015   Collège Paul Riquet  à Béziers  de 1965/à 1969/70

 

 

En 3ème j’ai eu un professeur excellent, Monsieur Patrick Divaret, c’était en 1969/70. Il m’a beaucoup apporté au niveau pratique mais aussi au niveau connaissance de l’histoire de l’art. Son approche pédagogique était très moderne pour l’époque, et nous réalisions des dessins qui développaient beaucoup notre créativité. Je me souviens de cet exercice où nous devions deviner et dessiner un visage,  d’après une photo  des méandres d’un chou rouge coupé en deux.

 

J’ai découvert dans sa classe, pour la première fois un tableau de peintre et comment il était possible de  lire et  expliquer une œuvre d’art. Chez mes parents l'amour existait mais pas la culture. C’était « Les baigneuses » de Boucher. Le professeur nous avait mis la reproduction sur le mur au fond de la classe. J’avais remarqué l’image  en entrant dans la classe, la découvrir fut une révélation pour moi.

 

François Boucher (français 1703 - 1770).JPG


Grâce à mes résultats mon professeur fit le nécessaire pour que mon orientation soit dirigée vers des études artistiques, et je me suis inscrite au  lycée du Mas de Tesse de Montpellier, à l’époque section A3, où il y avait une classe d’arts plastiques (elle existait depuis deux ans seulement) à recrutement régional.  Je fus prise avec l’agrément de mes parents; comment pouvaient-ils mettre en doute ma passion lorsque ils ont vu sur le bulletin scolaire l’appréciation du professeur : "excellentissime en dessin". J’étais heureuse,  fière et si reconnaissante de l’aide de mon professeur et de l’acceptation de mes parents.  Ma sœur jumelle y était déjà depuis un an, ce fut donc avec enthousiasme et sans crainte que je me dirigeais vers trois années de  bonheur. 

 

Je n'ai aucun travail de cette époque ......

 

 

 

note 1er trim 3eme.jpg

 

 

 

 

05 /11/2015   -     Collège   de 1965/66 à 1969/70

 

 

En secondaire je passe les années de ma scolarité, 6ème à la 3ème,   à avoir les meilleures notes de la classe en dessin. A vraie dire,  j’avais une concurrente, qui parfois me dépassée !!! Ou elle était  1ère ou c’était moi. Je ne vous dis pas la tête que je faisais lorsque je me savais 2ème.  J’admiré mon professeur d’arts plastiques, Madame Blaquière, que j'ai eu jusqu'à la 4ième. Je la sentais remplie de connaissances que je n’avais pas et qu’il me tardait d’apprendre pour maîtriser le dessin.

 

Il  y avait sur son bureau une boite transparente remplie de petits jouets en plastique représentant toutes sortes d’animaux. Je me souviens que lorsqu’un élève avait terminé le sujet que nous avions à faire en une heure,  nous avions droit de prendre un animal et ainsi continuer à dessiner jusqu’à la fin du cours. J’adorais plonger ma main dans cette boite, ce qui m’arrivait presque à chaque séance.

 

Mes résultats  en dessin, dans les bulletins trimestriels, dont j’ai quelques traces,   ont été déterminants pour que mes parents acceptent de m’envoyer au lycée du Mas de Tesse en section arts plastiques. C’était à Montpellier, il fallait me laisser partir de la maison, payer une pension et des frais de déplacements, j’ai une immense gratitude  pour eux car ils ont fait un énorme effort financier pour moi et pour ma sœur jumelle qui a suivi les mêmes études

 

 

prix 5ème.jpg

 

note 1er trim 3eme 3.jpg
note 1er trim 3eme 4.jpg

 

 03/11/15  Ecole élémentaire

 

 

En primaire je rivalise de créativité  pour avoir les meilleures  frises à deux carreaux,  en bas de chaque leçon. Ce sont les seuls  dessins dont je me souviens. Le samedi nous avions droit à 4 carreaux.

 

 

 A la maison, par contre, dès 10 12 ans,  je dessine tout le temps mais surtout des copies de tout. Des copies de dessin vu sur les journaux et les magasines qui me passaient sous la main et beaucoup de « Poulbots » car c’était l’époque. Des copies de tableaux que ma maman me commande pour décorer la maison. Je forme mon regard, mes techniques, et ma connaissance du dessin et de la peinture.

 

 

J’utilise beaucoup le crayon, c’est facile, c’est accessible en tout lieu, puis la gouache  et enfin vers 10 à 12 ans la peinture à  l’huile. Je n’ai que très peu de photos de cette époque.

 

Les poulbots et le clown sont à l’huile, 

 

 

 

Image6.jpg        poulbot 1 moi.jpg          poulbot 2 moi.jpg

 

 

 

01/11/15

 

 

J’ai passé une grande partie de ma vie avec, au fond de moi,  une passion qui ne m’a pas quittée, la peinture, le dessin et l’art en général.

Toutes mes études ont été dirigées vers l’apprentissage de la technique, le plaisir de créer et l’étude de l’histoire de l’art.

Le premier souvenir que j’ai  de ma vie de « peintre » c’est  celui de la réalisation d’une peinture murale à la maternelle. Je vois dans ma tête le mur immense avec ma peinture terminée ; le recul aidant,  je n’avais que 5 ans,  et  ce mur ne devait pas être si grand que je me l’imagine. J’ai la peinture dans ma tête, est ‘elle juste ?  Elle  représentait une voiture, celle de mes grands parents, allant à la mer. Dedans,  il y avait, mon grand-père  qui conduisait et ma mère, et nous trois, derrière,  leurs petits enfants,  mon frère, ma sœur et moi. Je n’ai pas de trace de ce travail. J’avais tout simplement représenté le départ à la mer de chaque dimanche, journée que nous passions à Saint Pierre sur mer.

 

Le  deuxième souvenir parmi le plus ancien, est un livre que j'ai réalisé en grande section ou au cours préparatoire, vu qu'il y a du texte. L'institutrice nous avait raconté une histoire d'après un livre de miss Sara Cone Bryant, " Epaminondas le petit nègre" et nous avions fait les illustrations et écrit les textes. J’étais déjà bien meilleure en dessin qu’en écriture !!! J’ai tout le livre  que j’ai précieusement conservé. Je  m’aperçois, qu’à 6 ans j’avais des dispositions en plus du plaisir de dessiner.

Qu’en pensez-vous ????beurre.jpg
chien.jpg
fese.jpg
livre 1.jpg
livre page couv.jpg
maman.jpg
pate.jpg
tata.jpg


02/11/2015
13 Poster un commentaire